Dédoublement … Par Asma gafsi ,Tunisie

La personne sur la photo n’est pas moi

Moi, j’habite ailleurs de ce corps

Je l’anime de temps en temps en cas de besoin

Je ne suis  pas un être

J’existe entre l’idée et l’illusion

Je mets confortablement mes haillons

J’habite une forêt

Où je marche pieds nus entre les buissons

J’ai  les mains noirâtres et meurtries

Mes yeux sont rieurs, ni aussi sérieux, ni aussi  intelligents   

Là, j’existe dans la lumière, la nuit et le vent

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

*