ODE pour ARAGON أغنية لأرغونOde / élégie écrite en langue arabe par la poétesse Algérienne : Dr : SABAH Lakhdari د . صباح لخضاري Traduite en langue française par :Ahmed Khettaoui – أحمد ختاوي

Elsa fut un temps ; a fredonné

..O Grenade , Ö Grenade mon amour

Combien j’ai récité :quand l’ oiseau d’amour

..A tissé tes mots d’amour brodés

..En amour, en cadences

.Moi , doucereusement ; douloureusement

.Je peignais tes doux récits

….Entre mes chants.ma chevelure tressée

A l’aide de mes pleurs

ô oiseau d’amour.. ô oiseau déplorable

ô oiseau d’amour castillan .. mon cher regretté

ô Castille déchiquetée en morceaux

Arabo- espagnol


J’ai chanté en ta présence : en ton absence : en ton assistance

En tes terrains graduelles

..mes belles odes

En arabe, en français, en espagnol, en andalou


Je récitais des sentences profondes

Mon second amour conservable

Quand ont t’a secoué comme

.Des poissons encerclés dans des fleuves

..En un jour assez tiède

Comme des avions en carton

Je suivais, en guettant, tes ombres brillantes

ô Grenade, ma chère adorée

Quel bonheur ,quelles retrouvailles

Lorsque je répétais après toi

Mes lyres et chansons repentis

En rythme andalou

A Córdoba ou ailleurs

..Peu importe

Même non loin de mes dires et mes âmes

Fructifiant :civilisation

pommes et raisins

ô Cordoue ma gamine ..

A bord de mes gloires : insensés

..Alignées à dos d’une mer agitée


. Je secondais tes convenances et les miennes.

..Quand tu comptais tes vertiges

..Entre main d’un chérubin souriant

Épris d’une innocence prodige

Fleurissant , voltigeant aux berges

Des azurs et des eaux

ô Mon bel oiseau , mitigeant

Le reste de mes larmes révolues

Telle une ère triomphale étranglée


Sous l’ombre de la paix, tu voltigeais

. ô mon moineau adoré …. Tu dorlotais, en Murmurant

L’écho de mes plaies affligées

ô , mon rossignol chantant le sourire

D”une enfance innocente

….ô mon moineau, sourire d’une enfance Innocente, opprimée

!!ô moineau ! mon copain

Victime du Chagrin d’une justice ironique


,Quand mes ancêtres songeaient la gloire

Tu voltigeais aux alentours des droits

A bord d’une justice aberrante

ô ma chère Grenada

,Hélas

..Que dois-je faire ; ma gamine

Dommage Ils ont assassiné

..L’aurore au seuil de tes portes

Grenada ô grenada , ma copine

Ma grand- mère orpheline

?Que dois-je faire

?Que dois-je faire

Le sang , déjà , a coulé , suintant

, l’ arôme des crépuscules

Désolée, je peux rien faire

.Ou agir

. Granada , ô Elsa mon amour

…Accordez mes pardons

Je n’ai que mes lyres ; élégies et délires

…Pour réconforter vos sommaires historiques

ô Elsa , ô Grenada

C’est ce que l’amoureux des Troubadours

..A relaté

..A interprété

Au fil de ses Contes

Portés, rédigés par les tendances des journaux


.Quand l’amoureux est épris de Leila

Moi, mon cœur bat pour Elsa

Etant, fascinés, tous les deux

D’ un éventuel avenir, mensonger


;On se nourrissait: les amoureux , toi et moi

Des mies de .. Lorca

En l’honneur déplorable de Lorca

..En plein désert et ténèbres

…Telle une mésange égar


L’Incrédulité est la honte des singles

..En mélodies et chansons

Dans un monde qui a enterré

L’assistance amoureuse

Dont la bonté est maculée

ô Grenade , mon amour

,Dans tes bras ils ont abattu

Mâchurer le levant de Lorca

..Comme un chien enragé

Mais Ibn Abdullah

Demeure toujours au creux de ton

Cœur

AU FOND DES RECOINS

.

Entre tes joncs, tes palais et tes arbres

…Éliminé, hélas , par les traître

Grenada ; ô Grenada

!!!Belle et amère élégie

Si ce n’était pas Elsa

Je ne chanterai guère tes blessures

Je ne pleurerai jamais tes sourcils

Et tes multiples douleurs

Je ne chanterai pas tes couplets

Car, ô Elsa : L’endurante

,Ils m’ont privé de renommer

..Restaurer les losanges

De tes lettres et fenêtres

Car tu n’es qu’un péché devant moi, d’après Eux

Tel sang du chacal

Au profit du prophète YOUSSEF PAR la ruse

.De ses frères


BLIDA LE 27/05/2021

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

*